Sandre

Le Sandre est une espèce typique de l’Europe centrale et orientale (provenant du bassin du Danube), il s’est progressivement étendu vers le nord et vers l’ouest de l’Europe, avant de coloniser la France. Sa première capture en France est datée de 1912 dans le canal de la Marne au Rhin.


Morphologie - Anatomie : Ses traits particuliers sont un corps élancé et fusiforme, une tête allongée avec un museau pointu et une gueule bien fendue avec deux paires de canines très développées sur les mâchoires. Sa ligne latérale est bien marquée et légèrement incurvée. Les deux nageoires dorsales sont séparées par un petit intervalle. Sa coloration est gris-verdâtre sur le dos, ses flancs sont plus clairs avec des bandes verticales foncées.


Taille : de 40 cm à 70 cm rarement plus d’1 m.

Poids : exceptionnellement jusqu’à 15 kg.

Mode de vie : Bien représenté dans les lacs et les milieux avec peu de courant. Le Sandre mène une vie grégaire, il chasse en particulier en bandes. Son activité est surtout crépusculaire et nocturne, sa vision est bien adaptée aux faibles intensités lumineuses et aux eaux turbides.

Reproduction : Il est capable d’effectuer des déplacements de plusieurs dizaines de km à la recherche de frayère. Ces frayères peuvent se situer à 2 - 2.5 m de profondeur sur des fonds propres de sables grossiers ou de graviers garnis de végétations courtes, encombrés de troncs d’arbres et de branchages immergés, le courant devant être faible. Au niveau des racines, le mâle, qui tend à rester fidèle au même site de ponte d’une année à l’autre, aménage un nid rudimentaire (0.50 m de diamètre) qu’il garde et entretient, le nettoyage des particules de vase étant assuré par un courant créé par le battement de ses nageoires. Ce mâle présente un comportement très agressif au moment de la reproduction, au point même d’attaquer parfois des plongeurs.


Alimentation : Le sandre est un poisson carnassier qui se nourrit aussi bien de proies vivantes que mortes. Le sandre est un redoutable chasseur qui attaque ses proies en bancs en tuant et blessant le plus possible puis il retourne chercher son repas sur le fond.

 

Technique de la pêche au leurre pour capturer le sandre

Pour pratiquer cette technique il faut utiliser une canne à pêche avec un moulinet et un fil résistant. Il faudra choisir le leurre et le fixer au bout de la ligne soit directement par un noeud ou avec l’aide d’une agrafe. La technique consiste à lancer l’imitation dans l’eau et à la ramener en tournant la manivelle du moulinet tout en donnant des coups de canne pour animer le leurre afin de lui donner la nage d’un poisson blessé ou effrayé. Si vous utilisez une cuillère, le «lancer ramener» sera tout indiqué.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Technique de la pêche à la tirette pour capturer le sandre

La tirette est une technique qui s’ applique pour la pêche des carnassiers et en particulier pour le Sandre. Elle consiste a ramener lentement sur le fond, par tirées et pauses successives un vif, un poisson mort et même un lombric... Ainsi cette technique permet de prospecter méticuleusement plusieurs postes successifs. Le Sandre a tendance a attaquer la proie au moment du contact avec le fond il est donc important de bien garder son fil tendu. A la moindre sensation de touche, après une dizaine de seconde, ferrez franchement. Le montage est composé d’un lombric, leurre ou d’un poisson mort, d’un plomb fixe ou coulissant, d’une perle, d’une agrafe et d’un hameçon triple ou simple.

 

 

 

Réglementation en Pyrénées-Orientales

Dans les Pyrénées-Orientales sa taille légale de capture est de 50 cm, et le nombre maximum de captures et de transport de carnassiers par jour et par pêcheur est de 3 dont 2 brochets maximum dans les cours d’eau de 2ème catégorie sur l’ensemble du département des Pyrénées Orientales. Les carnassiers se pêchent dans les eaux de 2ème catégorie. Certaines espèces bénéficient de période de fermeture. C’est le cas du brochet. Dans les Pyrénées-Orientales, le brochet est pêchable du 1er janvier au dernier week-end de janvier et du 1er mai au 31 décembre inclus. Durant sa période de fermeture, il est possible de pêcher le sandre et la perche, Il existe cependant une restriction en matière d’emploi de certains leurres, en effet il est interdit de pêcher avec, des vifs, poisson mort ou artificiel et aux leurres susceptibles de capturer le brochet de manière non accidentelle pendant sa période d’interdiction spécifique de pêche.