Cartographie des parcours Parcours No Kill

L'art de pêcher à la mouche, et le plaisir de relâcher ses prises.

 

Les parcours « No Kill » ont été développés dans le courant du 20ème siècle par les pêcheurs à la ligne nord américains. Dans leurs jargons, cette pratique est qualifiée de « Catch and Release », littéralement « attraper et relâcher ». Sur ces parcours, il s’agit de relâcher systématiquement tous les poissons capturés. Sur ces parcours, la pêche est réservée uniquement à la pêche à la mouche artificielle fouettée utilisant un hameçon simple sans ardillon (ou avec ardillon écrasé).

 

Ces parcours jalonnent des cours d’eau de différents gabarits ainsi que des plans d’eau d’altitude, leur gestion s’effectue selon un « roulement », c’est-à-dire une rotation entre parcours sur une même rivière et rotation entre lacs de montagne. La durée de rotation est de 2 à 4 ans selon les types de milieux et les sites selon un cahier des charges précis. Ainsi, ce type de gestion permet une gestion de type réserve « active », le stock de poissons s’y développe sans l’effet du prélèvement, puis bénéficie à l’ensemble de la communauté des pêcheurs au bout de la durée de la mise en  « No Kill ».

 

Ces parcours possèdent en général deux qualités qui parfois se cumulent, un nombre de prise conséquent et la présence de gros poissons, avis aux amateurs...